Tous les articles par sartoo

Installer Package Newton : Keyspan 28-X avec Ubuntu et VirtualBox sous High Sierra

Il n’est pas toujours simple de faire cohabiter des ordinosaures avec des systèmes récents. J’en ai fait les frais en changeant ma machine principale par un Macbook sous High Sierra. En effet, l’adaptateur USB série que j’utilisais, le Keyspan 28-X, est en fait incompatible avec High Sierra.

Du coup j’ai cherchais des solutions :

1 – Récupérer une machine plus ancienne « dédiée » à mes Newton. C’est une solution mais je cherchais plus une solution pour faire fonctionner mon Newton avec une machine récente, ma machine actuelle.

2 – Acheter une nouvelle connectique.  Je pense que c’est la meilleure solution surtout en partant sur une connectique avec une puce Prolific ne nécessitant pas de driver mais le coup est assez élevé entre le cable USB DB9 + l’adaptateur DB 9 mini Din 8.

3 – Faire fonctionner ma connectique actuelle sur mon ardi actuel. Ca parait bête surtout depuis que je sais que mon keyspan est incompatible avec High Sierra mais pourtant c’est la solution la plus évidante pour moi.  J’ai alors cherché à installer un système « virtuel » sur mon Mac grace à VirtualBox. Le problème c’est que faire tourner une version un peu plus ancienne de mon OS en machine virtuelle rame énormément. La solution m’est venue de Linux (encore une fois).

Petite précision, mon besoin est simplement de pouvoir installer des package sur mon Newton, je ne cherche pas d’autres fonctionnalités comme peu le proposer le très bon NCX.

Voici comment j’ai procédé :

  • Installation de VirtualBox (https://www.virtualbox.org/)
  • Installation d’Ubuntu (https://ubuntu-fr.org/telechargement)
  • A partir du Terminal, faire reconnaitre le keyspan (merci le journaldulapin pour l’astuce)
    • sudo apt-get update
    • sudo apt-get install git
    • git clone git://git.kernel.org/pub/scm/linux/kernel/git/dwmw2/linux-firmware.git

    • sudo mkdir /lib/firmware/keyspan
    • sudo cp linux-firmware/keyspan/* /lib/firmware/keyspan/
  • A partir du terminal installer le compilateur GCC
    • sudo apt install gcc

  • A partir du Terminal installer Make
    • sudo apt install make
    • sudo apt install make-guile
  • Téléchargement de Unixnpi (https://github.com/chuma/unixnpi)
  • Dans le dossier unixnpi à partir du Terminal faire sudo make
  • Copier les packages .pkg à installer dans le dossier unixnpi
  • Pour faciliter le paramétrage installer l’utilitaire dmesg via le Terminal
    • sudo apt install linux-util

  • Dans le Terminal, taper dmesg pour connaître où se trouve l’USB Keyspan (ex: TTYUSB0)
  • Puis ln -s /dev/ttyUSB0 /dev/newton pour créer un lien symbolique vers l’adaptateur

  • Pour installer le package nommé mypackage taper ./unixnpi mypackage.pkg

    ou alors sans le lien symbolique taper

  • ./unixnpi -d /dev/ttyUSB0 mypackage.pkg

Et voilà ça fonctionne !!!!

Publicités

Hack de la mini NES (y compris réédition 2018)

Si comme moi vous êtes fan de NES, que vous avez craqué pour ma Mini NES Classic mais que vous êtes déçu de ne pas retrouver tous les jeux de votre enfance alors vous êtes au bon endroit.

Il faut dire que cette Mini NES est clairement basé sur les hits américains et non sur les hits européens.

Soyons franc, le hack de la nes est plus simple avec un PC sous Windows qu’avec un Mac mais on peut y arriver avec un Windows virtuel.

Tout d’abord j’ai installé VirtualBox. Plus exactement il était déjà installé pour faire tourner Linux sur mon Mac. Là j’ai installé un windows 7.

Une fois windows 7 installé, voici comment procéder :

  • Brancher et allumer la Mini NES (pour info fonctionne même avec adaptateur USB C)
  • Installer zadig disponible sous :  https://zadig.akeo.ie/ pour faire reconnaître correctement la Mini NES
  • Installer hakchi2 CE v3.4.1 ou dernière version disponible sous https://github.com/TeamShinkansen/hakchi2/releases/
  • La première étape consiste à flasher le kernel (uniquement la première fois). Aller dans le menu « Kernel » puis « Installer/réparer »

  • Confirmer alors l’opération :

  • Et suivre ces instructions :

  • Si tout se passe bien l’installation démarre automatiquement mais ATTENTION ! du fait de la machine virtuelle, au moment où le logiciel indique une phrase du type « en attente de redémarrage de votre mini NES », reconnecter le port USB rapidement sinon ça ne fonctionnera pas. Il suffit pour cela de cliquer sur l’icône usb en bas de virtualbox et de sélectionner la NES. Ceci est lié au fait que la machine change de nom en cours de route. Ceci est transparent pour l’utilisateur sur un PC windows mais là avec la virtualisation non.

  • Si vous avez bien reconnecté le port USB virtuel au moment du redémarrage, le logiciel poursuit l’installation et vous indique que c’est terminé avec succès.
  • Afin d’éviter des problème de compatibilité des ROM (ce qui a été mon cas de mes premiers essais), il faut installer des modules complémentaires. Pour ceci aller dans le menu « Modules » puis « Magasin de mods Hakchi » :

  • Installer tout d’abord « RetroArch ‘Neo’ 1.7.3b »

  • Puis le coeur NES « FCEumm » :

  • Toutes ces étapes ne sont à faire que la première fois. Passons à l’ajout de jeux …
  • Télécharger des ROM au format .nes (en passant par exemple par https://www.romstation.fr)
  • Le logiciel liste les jeux installés par défaut, il suffit de cliquer sur le bouton « Ajouter des jeux supplémentaires » pour ajouter les ROM que vous souhaitez :
  • Vérifier tout de même que dans l’argument il y ait fceumm puis cliquer sur « Synchroniser … »
  • Si l’argument ne contient pas fceumm, vous pouvez forcer en cliquant droit sur le jeu piuis en cliquant sur « Sélectionner le coeur d’émulation … »
  • Sélectionner le coeur FCEumm :
  • Vous pouvez à présent synchroniser

 

 

Un documentaire pour les fans de Newton « Love Notes to Newton » mais pas seulement …

Même si la communauté des « Newtoniens » (utilisateurs/fans de Newton) n’est pas immense à ce jour, surtout en France, elle reste pour autant très active 19 ans après l’arrêt de commercialisation de ces machines, il suffit pour cela de faire un tour sur la liste de diffusion « Newton Talk » pour s’en rendre compte.

De ces passionnés naissent encore de nos jours de beaux projets principalement orientés matériel/logiciel afin de pouvoir profiter pleinement de nos MessagePad encore aujourd’hui et participent de ce fait, à leur manière, à la sauvegarde de ce patrimoine numérique.

Le projet dont je souhaite vous parler est différent, mais tout aussi important dans la sauvegarde du patrimoine Newtonien, il s’agit d’un documentaire sur le Newton à l’occasion des 20 ans de l’arrêt de sa commercialisation.
Je pense que chaque « Newtonien » se retrouvera dans ce documentaire qui est un hommage à cette machine « tuée dans l’oeuf » (décision de Steve Jobs pour se venger de son éviction d’Apple par Sculley, le Papa du Newton, en 1985 ) mais surtout à sa communauté de passionnés.

De plus, le réalisateur de ce film, Noah (Moosefuel Media) est lui même utilisateur de Newtons.

Son projet est financé par une campagne Indiegogo qui se termine le 24 juin 2017 : https://www.indiegogo.com/projects/love-notes-to-newton-apple-computer#/
Ce qui est sympa c’est que l’on a à faire à un passionné alors quoi qu’il arrive Noah réalisera ce documentaire même s’il n’a pas tout le budget espéré mais si on peut lui donner un coup de pouce ….

Surtout qu’en contrepartie de dons il y a de super produits idéals pour les fans que nous sommes dont notamment ces t-shirt retro à 25$ (compter 12$ de fdp pour la France)

ou encore un eMate 300 reconditionné par le très fortFrank Gruendel

Mais ce ne sont pas les seules contreparties alors allez jeter un oeil sur https://www.indiegogo.com/projects/love-notes-to-newton-apple-computer#/

Pour ma part je n’ai pas pu résister à la carte PCMCIA Newton QuickTime 😉

Connexion Wifi d’un Newton et d’un Macbook Air par NCX (Newton connection)

Jouer avec un écosystème vintage c’est sympathique mais ce n’est pas toujours très pratique (surtout lorsque son PowerBook G3 est sans batterie et sans wifi c’est beaucoup de câbles à brancher et débrancher pour installer un package). Et puis la sauvegarde du patrimoine numérique est plus facile à réaliser si elle s’intègre dans la technologie actuelle.

Mon prérequis :

  • Une borne AirPort Extreme A1034 (ou autre qui peu autorisé la diffusion d’un wifi sans clé WEP)
  • Le  logiciel NCX à installer sur un Macbook Air disponible ici : http://newtonresearch.org/connection/
  • Un ordinateur possédant un port série ou IrDA pour installer les packages nécessaires

Tuto :

Tout d’abord il faut se charger de la configuration de la borne AirPort Extreme A1034. Le problème c’est que celle-ci n’est pas reconnu par mon logiciel AirPort de MacOS Sierra. 2 solutions sont alors envisageables :
– Utiliser un vieux mac disposant d’Airport (j’ en ai malheureusement pas avec l’Airport)
– Utiliser cette super solution de Zyniker Computer Services (il n’est pas mentionné de compatibilité avec MacOS Sierra mais dans les faits ça l’est): https://zcs.zyniker.org/airport-utility-v5-6-1/

Une fois téléchargé, vous pouvez à présent configurer votre borne.
Pour ce test, j’ai simplement renommé le SSID et enlevé la protection WEP, source de bien des problèmes avec nos petits Newton.

A présent je vais donc connecter mon Macbook Air à la borne Airport

En 2ème étape, tant que nous sommes sur le Macbook Air on va s’occuper de l’installation de Newton Connection (NCX).

http://newtonresearch.org/connection/
Une fois installé il suffit de lancer l’application et elle attend votre Newton (on peut pas faire plus simple)

Le meilleur pour la fin, la configuration du Newton !

J’ai lu pleins de blog avec des solutions qui semblaient fonctionner chez eux mais malheureusement pas chez moi. Alors je vous livre ma solution en espérant que ça fonctionne chez vous.

Avant d’insérer la carte Wifi Dell TrueMobile 1150 dans le Newton, j’installe en IrDA (joindre lien vers l’article) les package suivant et dans cet ordre (il semblerait que ça ait son importance)

1 – Le patch de l’année 2010. Vous l’avez certainement déjà installé et il n’est pas essentiel à ce sujet mais comme ça a fait partie de ma procédure d’installation je l’ai laissé.

https://40hz.org/Pages/Patch%2073J186
2 – Newton Internet Enable, le coeur du sujet ! installez bien les packages comme indiqué sur la copie d’écran.

http://www.unna.org/unnasearch/entry.php?pkey=157
3 – Lucent WaveLAN, le driver de la carte Wifi mais pas seulement de celle-ci :

http://www.pda-soft.de/common/download/ethernet/NewtonWaveLAN_source.zip
4 – Dock TCP qui permet d’ajouter la fonctionnalité d’une connexion TCP via le Dock (package fourni avec NCX)

http://newtonresearch.org/connection/

Ensuite pour commencer la configuration, il suffit d’insérer la carte wifi. En effet, elle est détectée automatiquement
A ce moment là on va définir les réglages de la carte dans mon cas simplement le SSID :

Ensuite passons à Newton Internet Enabler :
C’est ici que l’on va définir la configuration réseau. Personnellement, suite à de nombreux avis allant dans ce sens, je me suis contenté d’une configuration manuelle (pas de DHCP).

Pour finir, il suffit de lancer la connexion par le Dock sur TCP, d’indiquer l’adresse IP du Macbook Air et là miracle !


Avec NCX, on se croit un peu avec son iPhone et iTunes, on obtient des infos sur son Newton, on peut installer des packages, sauvegarder/restaurer et même utiliser le clavier du Macbook ou encore faire des copies d’écran :

Une version moderne de NCU sur les anciens Mac OS :

Et voici tout le détail en vidéo :

Installer Patch 2010 sur eMate 300 par Infrarouge « IrDa »

C’est la première méthode que j’ai utilisé pour installer des package sur mon Newton MessagePad 2000 car à ce moment là je n’avais aucune autre possibilité ne disposant pas du fameux adaptateur série.

J’ai renouvelé l’expérience avec mon eMate 300 pour l’installation du patch corrigeant le bug de l’année 2010. Voici la procédure détaillée :

Mon prérequis :

Tuto :

  1. Installer les logiciel PackType et IrDA Package Installer sur le PowerBook
  2. Vérifiez que l’IrDA fonctionne sur votre PowerBook (c’est du vécu). Il faut qu’il y ait les extensions suivantes de présentes :
    – IrDA Tool (si vous avez Outil IrDA à la place renommez le en IrDA Tool)
    – IrDALib
    – IrLanScannerPPC
  3. Récupérez le package du patch et glissez le sur l’icône « PackType », voilà il est converti
  4. Double cliquer sur Newton IrDA Installer puis cliquez sur File/ Install :

    Le logiciel est en attente de la connexion du Newton :
  5. Lancer une connexion IrDA via le Dock du Newton :
  6. Le Newton établi la connexion et il est prêt à installer des package:
  7. Sur le Powerbook, choisir le package à installer :
  8. L’installation s’effectue et il est à présent possible de régler une date sur 2017 !

Voici la vidéo compète :

Bonne chasse aux oeufs sur l’Apple Newton MessagePad

Bonjour,

En ces fêtes de Pâques j’ai décidé de vous parler des « Easer Egg » de Newton.
Mais qu’est qu’un « Easter Egg » ? Un easter egg (terme anglais pour « œuf de Pâques ») est, en informatique ou dans les jeux vidéo, une fonction cachée au sein d’un programme (animation, jeu, message, etc.) accessible grâce à un mot-clé ou à une combinaison de touches ou de clics (source wikipédia).

Le plus connu est sans aucun doute le « Egg Freckles » disponible uniquement sur Newton Os 2.0 qui faisait apparaître une planche de BD « Doonesbury » de Garry Trudeau (http://doonesbury.slate.com/strip/set/24) se moquant de la reconnaissance d’écriture hasardeuse des premiers modèles de Newton.

Malheureusement à ce jour je ne dispose plus de NewtonOS 2.0 mais un certain Avi Drissman a réussi à développer une application permettant de le réactiver sur le système NewtonOS 2.1 (http://www.unna.org/unnasearch/entry.php?pkey=176). Ceci me permet aujourd’hui de vous le présenter sur mon MessagePad 2000 sous NewonOS 2.1 :

Un autre Newton « Easter Eggs », universel quand à lui, peut être affiché tout simplement en questionnant notre MessagePad à propos de Newton.

Voici la version sur mon MessagePad 2000 :

Et voici une jolie version sur mon MessagePad 110 version Française (NewtonOS 1.3Fr) :

Vous trouverez ici un grand nombre de ces « Easter Egg »
http://www.mackido.com/EasterEggs/Newton.html

Bonne chasse aux oeufs et à bientôt !

NewPom’s

Compilez du NewtonScript avec Newt/0 en 64 bits

Le NewtonScript est le langage de l’écosystème Newton. Son principal point fort est sa faible utilisation de mémoire.
Aujourd’hui encore des développeurs font vivre ce code, le Newton et son langage ne sont pas mort !

Seulement voilà, le très connu compilateur NEWT/0 était jusqu’à présent en 32 bits ce qui allait très prochainement le rendre incompatible avec la majorités des plateformes (comme iOS).

Son créateur, Matthias Melcher, vient d’annoncer la bonne nouvelle ! il a modifier son code afin que la compilation soit réalisée en 64 bits.

Voici ses propos :

I found a way to make newt/0, the NewtonScript compiler and interpreter, run natively on 64 bit machines.

32 bit programs will sonn no longer be supported on some platforms (iOS, for example). Newt/0 was thought to be a 32 bit only program, because NewtonScript itself is based on 32 bit pointer math. Thanks to the fantastic and clean way the code is written, I replaced all pointer math with a lookup table system which works well for smaller tools. Only the basic programs were tested. Package creation is probably broken. There may be additional oversights.

All programs depending on newt/0 should now compile in 64 bit mode as well.

Et pour obtenir Newt/0 rendez vous ici :

https://github.com/MatthiasWM/NEWT0

source : http://myapplenewton.blogspot.fr/