iMac G4 (2002)

Présentation
Anecdote
Fiche signalétique
Les photos de mon iMac G4
Manuel
Publicités d’époques

Présentation

Lors de la MacWorld Expo de janvier 2002, Steve Jobs présente le digne remplaçant de l’iMac original : nouveau design, nouveau processeur (G4), nouvel écran (plat !), nouvelle philosophie, (nouveau prix), nouveau clavier et nouvelle souris, nouveaux logiciels… Tout est nouveau !

En bref et pour plus de précisions : un premier modèle à 700 Mhz et deux autres à 800 Mhz, SuperDrive (graveur de CD/DVD) sur le haut-de-gamme, un écran plat de 15 pouces, la carte vidéo nVidia (3 fois plus puissante que l’ancienne ATI), 2 ports FireWire, 5 ports USB, le logiciel iPhoto (avec également iTunes, iMovie et iDVD).

Le tout nouveau design, imaginé par Jonathan Ive en une journée, a demandé 2 ans de travail aux ingénieurs qui ont dû y caser tout ça (composants informatiques souvent rectangulaires à loger sous une demi-sphère de 27 cm de diamètre!).

L’iMac G4 est le successeur de l’iMac G3, un ordinateur de type tout-en-un qui privilégie la simplicité de transport et la mise en route ; en effet, tout comme son prédécesseur, il suffit de brancher le cordon secteur, le clavier et la souris pour qu’il soit fonctionnel.

Face au succès considérable du G3, y compris dans le milieu éducatif, grâce à son caractère novateur et son rapport qualité/prix intéressant, le succès de l’iMac G4 est beaucoup moindre. En effet, sa nouvelle forme, une lampe de bureau, plaît énormément ou pas du tout, mais c’est surtout un ordinateur puissant introduisant un écran plat à cristaux liquides TFT transmettant un signal totalement numérique ; une première pour un ordinateur de bureau.

Cet écran est la principale caractéristique de cette nouvelle génération. Il permet une résolution supérieure à un tube cathodique sans en avoir les inconvénients (surtout le poids), et, de par sa légèreté, a été monté sur un bras articulé horizontalement et verticalement qui permet de déporter à son envie l’écran de son unité centrale ; une chose infaisable sur un iMac G3 ou un eMac.

imacg4

Ce caractère tout novateur a une répercussion forte sur le coût de l’appareil : il peut être le double de l’iMac G3. Ceci s’explique facilement par le coût, en 2002, des écrans ACL, ainsi que la logistique déployée pour construire un ordinateur possédant des pièces uniques : une carte logique ronde, une alimentation propriétaire, et les coûts de fabrication du microprocesseur G4 à la charge d’Apple (IBM ayant refusé de construire ce que ce dernier qualifie non pas de nouveau microprocesseur mais de « mise à jour » du PowerPC G3).

De par son prix, et son manque de puissance en 2002 (le PowerPC G4 se fait très vite vieillissant), l’iMac G4 devient plus un accessoire de mode ainsi que, dans les milieux éducatifs, une alternative intéressante à l’iMac G3 et à l’eMac.

Fiche signalétique

Date de commercialisation 7 janvier 2002
Prix au lancement 1 299 à 1 799 $
Arrêt de la production 1er juillet 2004
Caractéristiques
Processeur PowerPC G4
Fréquence d’horloge 700 MHz à 1,25 GHz
Bus système 100 à 167 MHz
Mémoire vive 128 à 256 Mio
Mémoire vidéo 32 à 64 Mio
Disque dur 40 à 80 Go
Système d’exploitation Mac OS 9.2 à Mac OS X 10.4.11

Les photos de mon iMac G4

img_7181 img_7178 img_7176

Manuel

A venir …

Publicités  d’époques

 

Site dédié au Newton MessagePad/eMate, à ma collection Apple et à l'actu des machines de poche Apple

%d blogueurs aiment cette page :