Wii (2006)

Présentation
Anecdotes
Fiche signalétique et spécificités matérielles
Galerie photos
Manuel
Publicités

Présentation

La Wii est une console de jeux de salon du fabricant japonais Nintendo, sortie en 2006. Console de la septième génération, tout comme la Xbox 360 et la PlayStation 3 avec lesquelles elle est en rivalité, elle est la console de salon la plus vendue de sa génération et a comme particularité d’utiliser un accéléromètre capable de détecter la position, l’orientation et les mouvements dans l’espace de la manette.

La Wii a marqué un tournant dans l’histoire du jeu vidéo en ouvrant ce loisir à un public plus large, et ciblant l’ensemble de la société.

Le développement de la console commence fin 2001 juste après la sortie de la GameCube. À cette époque Nintendo pense que plusieurs consoles puissantes ne peuvent cohabiter sur le marché, c’est pourquoi l’idée d’une nouvelle interface de jeu apparaît. En effet, d’après une interview du concepteur de jeu Nintendo, Shigeru Miyamoto, le concept privilégie une nouvelle forme d’interaction des joueurs. « Le consensus était que la puissance ne constitue pas tout pour une console. Un trop grand nombre de consoles puissantes ne peuvent coexister. C’est comme s’il n’y avait que des dinosaures féroces. Ils pourraient se battre et précipiter leur propre extinction »

Deux ans après, les ingénieurs et les designers se réunissent pour développer davantage le concept. L’idée du détecteur de mouvements est proposée par l’entreprise franco-italienne STMicroelectronics début 2005. Nintendo remarque tout de suite le potentiel du capteur de mouvements et les deux sociétés commencent à travailler ensemble à partir de . Le contrôleur prend donc forme en 2005 mais, la même année, une présentation publique à l’Electronic Entertainment Expo (E3) est annulée. Miyamoto déclara à cette occasion : « Nous avions quelques dysfonctionnements à corriger. Donc nous avons décidé de ne pas dévoiler le contrôleur et, à la place, nous avons seulement présenté la console ». C’est ainsi que le design de la console ainsi que certaines de ses caractéristiques, comme la Console virtuelle, sont dévoilés lors de la conférence Nintendo précédant cet E3. Par la suite, le président de Nintendo, Satoru Iwata, dévoile et fait une démonstration de la télécommande Wii au Tokyo Game Show de septembre. Le 23 mars 2006 à Tokyo, lors de la Game Developers Conference, Nintendo annonce un partenariat avec Sega et Hudson Soft pour le téléchargement de jeux de la Console virtuelle.

La Nintendo DS semble avoir influé sur le design de la Wii. Le designer Ken’ichiro Ashida fait remarquer : « Nous avions la DS dans notre esprit lorsque nous travaillions sur la Wii. Nous pensions copier l’interface de l’écran tactile de la DS et même créer un prototype. ». L’idée est finalement rejetée pour ne pas créer deux consoles de jeu identiques. Miyamoto indique également que « […] si la DS avait été un échec, nous aurions pu avoir à recommencer la Wii depuis le début. ».

Nom[

Depuis la conférence de presse précédant l’E3 2004, la console est présentée sous le nom de « Revolution ». Elle était jusqu’alors évoquée sous les noms de « GCNext » et « N5 » (« N5 » signifiant cinquième génération de consoles Nintendo).

Elle garde le nom de code « Revolution » jusqu’au 27 avril 2006, juste avant l’E3, et prend, à cette date, son nom définitif : Wii. Le Nintendo Style Guide fait référence à la console en la nommant « simplement Wii, pas Nintendo Wii », ce qui fait d’elle la première console de salon Nintendo vendue en dehors du Japon sans le nom de la compagnie dans l’appellation du produit. Bien que le terme « Wiis » soit couramment employé comme pluriel, Nintendo a établi que la forme officielle au pluriel était « systèmes Wii » ou « consoles Wii ». L’orthographe du mot « Wii », avec deux « i » en bas-de-casse, est destinée à évoquer le rassemblement de deux personnes se tenant côte à côte, à représenter deux joueurs ensemble ainsi qu’à symboliser la télécommande Wii et le Nunchuck. Wii se prononce dans la plupart des pays « oui » ou « we » (« nous », en anglais) et indique que la console s’adresse à un public très large. La compagnie a donné beaucoup de raisons pour justifier le choix de ce nom depuis son annonce. La plus célèbre est :

« « Wii » sonne comme we (« nous » en anglais), ce qui insiste sur le fait que la console est destinée à tout le monde. « Wii » peut facilement être retenu par les gens du monde entier, quelle que soit leur langue. Pas de confusion. Pas besoin d’abréviation. Juste « Wii ». »

Malgré le fait que Nintendo en ait justifié le nom, plusieurs développeurs de jeu vidéo et membres de la presse réagissent négativement au changement. Ils préfèrent « Revolution » plutôt que « Wii ». La BBC fait état, le lendemain de l’annonce de l’appellation de la console, qu’une « longue liste de blagues puériles, basées sur le nom » est apparue sur Internet. Le président de Nintendo of America, Reginald Fils-Aimé, reconnaît la réaction initiale et explique davantage le changement :

« Le nom « Revolution » n’est pas idéal ; c’est long, et dans certaines cultures, difficile à prononcer. Nous voulions donc quelque chose qui était court, facile à prononcer et distinctif. Voici comment le nom « Wii » est né. »

La console est officiellement annoncée le par Satoru Iwata lors de la conférence de presse précédant l’E3. La version définitive de la Wii ainsi que certains jeux sont dévoilés le pendant la conférence Nintendo pré E3 2006.

Les 14 et , on apprend par le biais de trois conférences données au Japon, aux États-Unis et au Royaume-Uni davantage d’informations sur le lancement de la console en Amérique du Nord et du Sud, en Australasie (Océanie), en Asie et en Europe, comme les dates de sortie définitives, les tarifs et l’estimation du nombre de consoles commercialisées. En dehors du Japon, la console sera vendue en paquetage promotionnel avec le jeu Wii Sports. Il est annoncé que la majorité des consoles produites en 2006 sera destinée au continent américain, et que 33 titres seront disponibles durant le créneau de lancement 2006, en dépit de l’estimation faite à 60 USD pour beaucoup de jeux de cette génération. La Wii est lancée aux États-Unis et au Canada le 19 novembre 2006 aux prix respectifs de 249,99 $ et de 279,95 CAD et deux semaines plus tard au Japon, le , pour 25 000 JPY. Le 8 décembre 2006, elle sort au Royaume-Uni au tarif de £ 179 et dans le reste de l’Europe au prix de 249 . Le Royaume-Uni doit cependant faire face à une importante pénurie de consoles puisque beaucoup de petits commerces et de magasins sur Internet sont incapables de satisfaire toutes les pré-commandes lors de sa sortie. Plus d’un an après sa sortie, la Wii est encore en rupture de stock dans de nombreux pays, que ce soit en magasins ou sur Internet (ce qui, en Amérique majoritairement, permit aux vendeurs d’occasion d’augmenter considérablement le prix de la console dépassant parfois les 300 euros), c’est notamment le cas lors des fêtes de fin d’année 2007 où la console se retrouve une nouvelle fois en rupture de stock en Europe et particulièrement en France.

Le 26 décembre 2006, Nintendo annonce que la console serait lancée en Corée du Sud d’ici la fin de l’année 2007. Finalement, le , Satoru Iwata annonce que la sortie est reportée, il fait part a un éventuel lancement de la Wii en Chine, en raison de forte demande pour la console Wii. La console est finalement lancée en Corée du Sud le 26 avril 2008 au prix de 220,000 ₩. Au modèle des consoles du marché japonais, celle-ci est vendue sans Wii Sports. La console est également lancée à Taïwan le 12 juillet 2008.

Vente

Le , Nintendo révèle avoir l’intention de distribuer six millions de consoles au lancement de la Wii — dont quatre millions ou plus vendues avant la fin de l’année fiscale (le ) — et de vendre dix-sept millions de jeux durant 2007. Des analystes japonais du Nikko Citigroup prévoient que la console s’écoulera à trente millions d’exemplaires dans le monde.

Une semaine après sa sortie, la Wii s’est déjà vendue à plus de six cent mille exemplaires sur le marché nord-américain et Nintendo réalise 190 millions de dollars de recette sur les ventes d’accessoires et de jeux. Le jeu phare au lancement de la console est The Legend of Zelda: Twilight Princess qui s’écoule à 454 000 exemplaires. Le , Nintendo indique que 325 000 consoles ont été vendues pour l’Europe en seulement deux jours et 105 000 au Royaume-Uni en l’espace de quatre jours.

En outre, depuis son lancement, les ventes mensuelles de la console Wii sont supérieures à celles de ses concurrentes à travers le monde. Le NPD Group montre ainsi que, durant la première moitié de 2007, la Wii se vend mieux aux États-Unis que la Xbox 360 et la PlayStation 3 réunies. Cet avantage est encore plus notable sur le marché japonais où, de sa date de sortie à novembre 2007, il s’est vendu entre deux fois et six fois plus de Wii que des deux autres consoles. En Australie, elle bat le record établi par la Xbox 360 en devenant la console de jeu la plus rapidement vendue de toute l’histoire du pays : 32 901 consoles sont écoulées en quatre jours.

Le 12 septembre 2007, le Financial Times indique que la Wii est devenue leader du marché des consoles de salon de sa génération grâce à ses ventes qui ont battu celles de la Xbox 360 pourtant sortie un an auparavant. C’est la première fois qu’une console Nintendo est première des ventes de console de sa génération depuis la Super Nintendo.

Le 11 juillet 2007, Nintendo signale que la console sera en rupture de stock pendant le reste de l’année civile en cours même si, en décembre 2007, Reginald Fils-Aime révèle que la firme produit environ 1,8 million de Wii par mois. Certains magasins du Royaume-Uni sont néanmoins en pénurie de consoles à partir de mars 2007 ; la demande dépasse l’approvisionnement aux États-Unis à compter de juin 2007 et la Wii « s’épuise presque aussi vite qu’elle atteint les rayons de vente au détail » au Canada dès avril 2008. Nintendo annonce, en octobre 2008, qu’entre le mois en cours et décembre de la même année, le stock de consoles en Amérique du Nord augmentera considérablement par rapport aux niveaux de 2007, alors que 2,4 millions d’unités sont produites chaque mois dans le monde, contre 1,6 million par mois en 2007.

Derrière la Nintendo DS, la Wii est la deuxième console la mieux vendue en 2007 aux États-Unis et au Japon, avec respectivement 6,29 millions et 3 629 361 unités écoulées d’après le NPD Group et Enterbrain. Durant la même année, il se vend en moyenne trois fois plus de Wii que de PlayStation 3 au Japon, tandis que la Xbox 360 y est distribuée à 257 841 unités selon Enterbrain. En Europe, la Wii se vend à 0,7 million d’unités en 2006 et à 4,8 millions en 2007, d’après les estimations d’Electronic Arts. En 2008, elle est la console de salon la mieux vendue au Japon avec 2 908 342 unités écoulées selon Enterbrain. Avant la parution des statistiques du NPD Group sur les jeux vidéo pour janvier 2008, les ventes de la Wii dépassent, durant la majorité des mois, celles de la Xbox 360 et de la PS3 depuis la sortie de cette dernière et de la console de Nintendo. Aux États-Unis, 10,9 millions d’exemplaires de la Wii ont été écoulées au 1er juillet 2008, ce qui fait d’elle la console la plus vendue de sa génération d’après le NPD Group ; elle dépasse même la Xbox 360, pourtant sortie un an avant elle. Au 1er novembre 2008, 13,4 millions d’unités sont vendues aux États-Unis, soit près de deux millions de plus que la Xbox 360 et plus de deux fois le nombre de PS3, d’après le NPD Group.

Au Japon, le nombre de consoles Wii écoulées dépasse celui de la GameCube en janvier 2008. Elle s’y est en effet vendue à 7 526 821 unités au 28 décembre 2008 d’après Enterbrain. Elle a également dépassé la Xbox 360 en devenant la console de salon de nouvelle génération la mieux vendue au Canada, avec 813 000 unités écoulées au 1er avril 2008 et est restée la console de salon la plus achetée pendant treize des dix-sept mois précédents cette date. Durant les six premiers mois de l’année 2008, elle se vend à 318 000 unités au Canada, c’est-à-dire quasiment le double de sa plus proche concurrente, la PlayStation 3. D’après le NPD Group, elle atteint 1 060 000 unités au 1er août 2008 et devient ainsi la première console de salon de sa génération à dépasser le million d’unités vendues dans le pays. Pendant les sept premiers mois de 2008, elle se vend mieux que la PS3 et la Xbox 360 réunies, avec 376 000 unités achetées au Canada. Au Royaume-Uni, la Wii est en tête des ventes de consoles de salon de sa génération, avec 4,9 millions d’unités vendues au 3 janvier 2009, d’après GfK Chart-Track. Le 25 mars 2009, au Game Developers Conference, Satoru Iwata déclare que la barre des 50 millions de Wii produites est dépassée.

Si Microsoft et Sony subissent des pertes dans la production de leurs consoles en espérant engendrer un bénéfice à long-terme sur la vente des jeux, Nintendo optimiserait les coûts de productions pour obtenir une importante marge bénéficiaire sur chaque console vendue. Le 17 septembre 2007, le Financial Times indique que ce bénéfice direct par console vendue peut varier de 13 $ au Japon à 49 $ aux États-Unis et 74 $ en Europe. Le 2 décembre 2008, Forbes annonce que Nintendo engendre un bénéfice d’exploitation de 6 $ par console vendue.

Nintendo annonce, le 7 mai 2009, l’augmentation de ses bénéfices d’exploitation pour son année fiscale (1er avril 2008 – 31 mars 2009) et l’accroissement des ventes ; la société bat ainsi le record de revenus par rapport à l’année précédente. Kenji Hall, du magazine BusinessWeek, dit de la compagnie qu’elle est « un point lumineux dans un déplorable secteur de la technologie japonaise », tout en citant les qualités propres à la Wii et à la DSi. Cependant, les pronostics financiers de Nintendo jusqu’à mars 2010 poussent les investisseurs et les analystes à se demander si la compagnie pourra continuer à exploiter longtemps ce filon. Le marché japonais, qui a tendance à servir de principal indicateur du marché mondial, montre en effet que les ventes de la Wii ont chuté de 47 % entre l’année fiscale 2008-2009 et l’année précédente. Alors que les experts prévoient la chute des ventes de consoles de jeu pour 2009, Kenji Hall affirme que les gros avantages de Nintendo disparaissent au milieu de la baisse du prix de la Xbox 360 et des rumeurs concernant l’inauguration chez Sony d’une manette sans fil sensible aux mouvements. En effet, la Wii doit faire face à de nouveaux produits chez ses principaux concurrents : le PlayStation Move pour la PlayStation 3 de Sony et Kinect pour la Xbox 360 de Microsoft. Finalement, Nintendo accuse une baisse de ses bénéfices en 2010 par rapport aux six années précédentes.

Face à ces résultats et Sony et Microsoft ayant réajusté leurs prix de vente, Nintendo annonce, le 23 septembre 2009, la première baisse des prix pour sa console. Aux États-Unis, ce dernier est réduit de 50 $ et le nouveau PDSF est fixé à 199,99 $ à partir du 27 septembre 2009 tandis qu’au Japon, le tarif passe de 25 000 ¥ à 20 000 ¥ au 1er octobre 2009. En Europe, à l’exception du Royaume-Uni, le prix de la console passe de 249 à 199 le 2 octobre 2009. Nintendo vend plus de trois millions de consoles Wii aux États-Unis en décembre 2009, battant ainsi un record dans le pays, et met fin à neuf mois de ventes en baisse. Ceci résulte d’une part, de la baisse du prix et d’autre part, des sorties de jeux comme New Super Mario Bros. Wii. À compter de la fin de ce mois de décembre 2009, la Wii est la console de salon Nintendo qui s’est la mieux vendue, avec plus de 67 millions d’unités, ce qui représente plus que la Nintendo Entertainment System. Au 30 juin 2010, d’après Nintendo, la Wii s’est vendue à 70,93 millions d’unités dans le monde, dont 20,53 millions durant l’année fiscale 2009-2010. Les cinq jeux les plus vendus de la console sont Wii Sports, Wii Play, Wii Fit, Mario Kart Wii et Wii Sports Resort.

En août 2011, la Wii comptait 118 titres ayant dépassé le million d’exemplaires, contre 122 pour la Xbox 360 et 101 pour la Playstation 3.

Liste des 10 jeux les plus vendus sur Wii :

Marketing

Avec sa console, Nintendo espère cibler un plus large profil démographique que ses concurrents qui produisent eux aussi des consoles de septième génération. En décembre 2006, à une conférence de presse sur la sortie prochaine du jeu Dragon Quest IX : Les Sentinelles du firmament sur Nintendo DS, Satoru Iwata insiste sur le fait qu’il ne cherche pas à battre Sony mais plutôt à ce qu’il y ait davantage de personnes qui jouent aux jeux vidéo.

Cela se voit dans les différentes publicités télévisées, comme celles diffusées en Amérique du Nord et mises en scène par le gagnant de l’Oscar du cinéma, Stephen Gaghan. Ces publicités sont lancées le 15 novembre 2006 et disposent d’un budget total de plus de 200 millions de dollars américains pour toute l’année. La campagne marketing porte d’ailleurs ses fruits : des retraités jusqu’à 103 ans joueraient à la Wii au Royaume-Uni. Le journal britannique The People déclare également que la reine Élisabeth II du Royaume-Uni a déjà joué à la console.

Cette segmentation du marché participe à la volonté de Nintendo, déjà initiée avec la Nintendo DS, de s’adresser à un public plus large que ses concurrents Sony et Microsoft. Au lieu de se battre uniquement sur le marché des hardcore gamer en proposant des graphismes et un réalisme poussés, la Wii s’adresse aussi à un public de non initié qui n’avait auparavant jamais eu de console; c’est-à-dire un public plus féminin et inter-générationnel. Cela peut se voir en comparant le marketing et les publicités des différentes marques de consoles.

Fin de vie

La Wii Mini n’a pas eu le succès attendu pour relancer la machine (se vendant moins que la Wii) et les ventes de la Wii chutent rapidement pour atteindre, fin 2012, moins de 5 000 unités hebdomadaires vendues sur le sol nippon. Les éditeurs tiers désertent alors la console, et Nintendo va se consacrer à la Wii U et à sa console portable, la Nintendo 3DS. Le , Nintendo Japan annonce la fin de la production de la Wii, soit le modèle original RVL-001 et le modèle RVL-101 « family edition ». La Wii Mini continua à être produite. La Wii Mini toujours en vente au , s’est vendue à 110 000 unités en 2015. Nintendo ne fit aucun communiqué pour l’arrêt de production de la Wii mini, mais indique que moins de 10 000 Wii sont vendues en 2016. Il est probable que la production était déjà arrêtée, les ventes représentant les stocks de consoles.

La Connexion Wi-Fi Nintendo, qui permet de jouer en ligne à un grand nombre de jeux de la Wii, est désactivée par Nintendo le . Cela fait suite à la fermeture de la société indépendante qui gérait les serveurs en externe pour Nintendo et les éditeurs partenaires de ce contrat. Nintendo, ayant déjà les serveurs des jeux Wii U à entretenir, préfère alors ne pas réinvestir dans des nouveaux serveurs Wii (ni dans un nouveau contrat en externe) pour une console en fin de vie. Néanmoins, la possibilité de jouer en Wi-Fi existe encore sur certains jeux qui ne requièrent pas le passage par la plateforme de Connexion Wi-Fi Nintendo. Ces jeux passent par leurs propres serveurs (exemple : la série Just Dance ou Call Of Duty). En 2016, il est encore possible de jouer en ligne à des jeux nécessitant autrefois la Connexion Wi-Fi Nintendo, en passant par des serveurs privés. C’est le cas pour des jeux ayant rencontré un grand succès en ligne, comme Mario Kart Wii.

Successeur

Quelques années après la sortie de la Wii, des spéculations sont émises à propos de la console de salon Nintendo de huitième génération. On pense d’abord que celle-ci sera une version améliorée de la Wii, qui sera nommée « Wii HD » et qui disposera d’une sortie vidéo haute définition avec un lecteur de disques Blu-ray intégré et dont la sortie serait prévue en 2011. Cependant, Satoru Iwata déclare par la suite qu’il n’avait vu « aucune raison importante » d’inclure la HD dans la version actuelle de la Wii et qu’un tel ajout serait mieux adapté à une version ultérieure. Shigeru Miyamoto montre également l’intêret de Nintendo de travailler avec des graphismes HD mais précise que la compagnie est avant tout focalisée sur l’expérience de jeu. Reggie Fils-Aime indique qu’il est « sûr que le divertissement provoqué par la console de salon Wii a une très longue vie devant lui » et déclare qu’aucun successeur ne serait lancé dans un futur proche.

À la présentation de l’E3 2010, Iwata révèle à la BBC que Nintendo commencerait à annoncer une nouvelle console une fois que la société sera « à court d’idées avec le matériel actuel et ne pourra plus donner aux utilisateurs de surprises significatives avec la technologie qu’elle a ». Plus tard, à une réunion d’investisseurs, Iwata dévoile qu’ils étaient « bien sûr en train d’étudier et de développer la console post-Wii » ; ce concept est néanmoins gardé secret car il « est important de surprendre positivement les personnes ». Le 25 avril 2011, Nintendo confirme par un communiqué de presse la venue d’une nouvelle console de salon pour succéder à la Wii. La Wii U est la nouvelle console annoncée par Nintendo lors de l’E3 2011 et sort le 30 novembre 2012 en France.

Anecdotes

Fiche signalétique et spécificités matérielles

Galerie photos

Manuel

A venir

Publicités

A venir …

sources : wikipedia

Publicités

« du salon à la poche » (1980-2010)"

%d blogueurs aiment cette page :